Skip to content

MA VISION

MON HISTOIRE

Député et avocat au service de la collectivité.

Père, mari et député, je travaille depuis dix ans à l’ASLOCA et défends comme avocat les locataires, les salarié-e-s et les assuré-e-s.

Député au Grand conseil genevois depuis 2009, je combats avec l’Alternative la droite qui veut péjorer les prestations à la population afin de baisser les impôts des riches et des entreprises.

Père, mari et député, je travaille depuis dix ans à l’ASLOCA et défends comme avocat les locataires, les salarié-e-s et les assuré-e-s.

Député au Grand conseil genevois depuis 2009, je combats avec l’Alternative la droite qui veut péjorer les prestations à la population afin de baisser les impôts des riches et des entreprises.

Un logement abordable, un travail non précaire, sans harcèlement, des soins moyennant des primes abordables devraient être des droits pour toutes et tous. UDC, PLR et PDC veulent de plus en plus les réserver à une minorité de privilégié-e-s. La concentration énorme des richesses est occultée par l’appel : tout-le-monde doit faire des sacrifices ! Or renoncer au superflu n’est pas la même chose que se priver du nécessaire. Ce nécessaire est le fruit encore incomplet d’un siècle de mobilisations pour la dignité de la personne et son épanouissement.

Je travaille depuis dix ans à l’ASLOCA et défends comme avocat les locataires, les salarié-e-s et les assuré-e-s. Elu en 2009 au Grand Conseil, je combats avec l’Alternative la droite qui veut péjorer les prestations à la population afin de baisser les impôts des riches et des entreprises. Quelques victoires au Parlement cantonal montrent qu’il est possible de résister, voire d’obtenir des succès, en s’appuyant sur des groupes de salarié-e-s, de locataires et d’assuré-e-s et sauvegarder ainsi les intérêts de la majorité de la population. Ceci a permis d’étendre la gratuité d’accès au juge pour les assuré-e-s, en sus des locataires et des salarié-e-s, ou encore la réintégration des fonctionnaires licencié-e-s sans motif fondé, un droit injustement refusé aux salarié-e-s du privé. Nous avons également mis un terme aux nouvelles attaques de la droite immobilière contre la protection des locataires. Plus récemment, j’ai corédigé l’initiative « sauvegarder les rentes en créant du logements » du Cartel et de l’ASLOCA.